Le site des amateurs de PENTAX

Accueil > Revues de matos > Objectifs > REFLEXION SUR SON PARC D ??OBJECTIFS

REFLEXION SUR SON PARC D ??OBJECTIFS

mardi 18 octobre 2011, par Valia Ouvrier

Les échanges faciles rendus possibles par les forums permettent de comparer les parcs d ??objectifs respectifs, de voir leurs points communs et différences profondes.

Pour plagier un phrase célèbre on peut dire :
« Dis moi ton parc d ??objectifs et je te dirai qui tu es. »

Ainsi un photographe qui a 3 gros téléobjectifs sur 4 ou 5 objectifs est très probablement un vrai chasseur animalier. (1)
Un autre qui a le plus clair de son parc entre 10 et 35mm est certainement un vrai paysagiste.
Un autre encore avec des optiques étagées entre 35 et 100-135mm doit plutôt être porté sur le portrait dans toutes ses variantes. (2)

Il y a donc des cas qui sont clairs dès l ??abord.
Un quatrième, plus rare, n ??aura que des Limited. Esthète qui fait envie à beaucoup d ??autres. Heureux possesseur de cailloux d ??exception...

D ??autres cherchent à se constituer un parc compact, plus universel, qui corresponde à leurs besoins, de l ??UGA de 18mm au télé de 200-250mm, leur parc peut se résumer à un seul objectif qui ne quitte pas leur boitier. Mais ils n ??ont pas choisi un bridge, ce qui signifie quelque chose.
Ils sont pragmatiques, et dans l ??air du temps : légèreté, compacité. Mais sans aller jusqu ??à l ??iphone. Ils sont des notres.

Et puis il y a ceux qui ont un sac tanker, une armoire, avec une dizaine de cailloux qui couvrent le champ quasi complet de ce que l ??on paut faire avec du verre, de l ??aluminium, un peu d ??acier et même du polycarbonate.
Ils ont un parc constitué au fil des années avec une volonté plus ou moins consciente de pouvoir tout faire. Avec des variantes dues aux modes des diverses époques et à l ??évolution et aux avancées techniques continues. Avec l ??accumulation due à la conscience grandissante que la vente fait perdre plus que de l ??argent, et si l ??on peut il vaut mieux acheter sans revendre.
Et puis avec le temps on s ??aperçoit que certains objectifs ne sortent plus jamais du sac, puis de l ??armoire.

Et il se recompose un parc avec certains objectifs : ceux avec lesquels on réussit les photos, ceux dont on aime le rendu, ceux que l ??on sent bien, ses fétiches. C ??est un rapport affectif, irrationnel. Pas totalement irrationnel toutefois, car on ne tire réellement la quintessence d ??un objectif que quand on le connait bien. Et pour le connaitre bien, il faut l ??utiliser souvent.
Et donc faire des choix.(3) D ??autant plus difficiles qu ??on voulait pouvoir tout faire. Ne plus tout faire c ??est perdre du pouvoir. Et perdre aussi du plaisir, ce qui est plus grave.

Mais ne plus faire que ce qui donne du plaisir, avec les objectifs qui justement en apportent, c(est se limiter au seul plaisir ? Est-ce vraiment une limite ?

(1) Les tennismen(s) de haut niveau pouvant entrer dans la catégorie animalière !
(2) Les focales sont indiquées en valeurs contemporaines APS-C.
(3) Ce dernier point ne concerne pas les collectionneurs.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message
Mots-clés : Matériel

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.