Le site des amateurs de PENTAX

Accueil > Pratique > Blocage miroir sur Spotmatic

Blocage miroir sur Spotmatic

mardi 17 juin 2003, par Michel

Les Pentax de la série Spotmatic présentent souvent un problème de fonctionnement : le miroir ne redescend pas après le déclenchement ; ce défaut survient principalement lors de l’utilisation des vitesses lentes. J’ai eu cette panne sur un Spotmatic F et plus récemment sur un ES que j’ai acheté à l’état en H.S. à cause de cette panne. C’est lui qui illustre ce problème et sa solution.

Le problème :
- le ressort qui doit redescendre le miroir est retenu par le levier en L.
- ce levier est poussé dans le sens horaire par un ergot serti sur la roue dentée.
- le mécanisme d’horlogerie des vitesses n’a pas suffisamment de force pour mouvoir le levier et l’ensemble reste bloqué, principalement aux vitesses lentes.

La solution :
- déposer la semelle métallique du boîtier (une vis à chaque extrémité et deux à coté du filetage pour pied).
- sur le ES déposer le circuit imprimé (3 vis) : soulever le coté gauche et le tirer vers la gauche en maintenant le connecteur en place (ne pas le débloquer).
- vous voyez maintenant à gauche de l’écrou de pied le levier et la roue dentée qui porte l’ergot ; vérifiez que c’est bien cette roue qui ne tourne pas complètement et cause la panne.
- lubrifier l’axe de la roue ; attention très peu d’huile, la déposer avec une mini burette ou à défaut la pointe d’un cure-dent.

Portfolio

Messages

  • Bonjour, je possède un Spotmatic Honeywell (version US du SP1) qui lorque je déclenche au 1/15ème a le miroir qui reste en position haute mais avec l’obturateur ouvert comme en pause B ! Ceci ne se passe pas pour les autres vitesses. Pour débloquer l’ensemble il suffit d’afficher une autre vitesse sur le barillet, le miroir redescent et l’obturateur se ferme. J’aimerai savoir si en agissant comme vous l’indiquez j’ai espoir de voir ce problème se résoudre. J’ai un peu peur d’avoir en plus un problème de tension de l’obturateur en prime pour qu’il simule une pose B au 1/15ème, c’est une maladie surtout connue sur les Leica M2 par exemple mais comme il n’y a pas de miroir sur les M les symptômes sont différents. Avec mon Spotmatic tout est parfait avec les autres vitesses ! Avez vous une idée ?
    Merci

  • Quelques précisions concernant mon petit problème au 1/15ème sur mon Spotmatic : Pour déblquer le rideau ouvert et faire redescendre l’obturateur il faut que je sélectionne une autre vitesse et que j’arme à nouveau l’obturateur. Ensuite lorsque je déclenche tout rentre dans l’ordre. J’ai ôté la semelle et lorsque j’actionne le levier d’armement tout semble fonctionner parfaitement sauf au 1/15ème la pièce en forme de L empêche effectivement le ressort de redescendre contrairement aux autres vitesses où elle le libère ! A noter qu’à cette vitesse lorsque je déclenche je n’ai pas le même son, normalement aux autres vitesses (surtout aux lentes) j’ai comme un bruit ressemblant à un balancier metallique (enfin bruit d’horlogerie). En conclusion, j’ai l’impression d’avoir affaire aux mêmes symptômes que ceux décrits pour le Pentax ES, je vais tenter de graisser l’axe de la roue dentée mais je pense que ce n’est pas simplement elle la cause car pourquoi uniquement le 1/15ème ? Je pense que le mécanisme propre au miroir doit jouer (c’est lui qui provoque le bruit interne je pense). Enfin je vous tiens au courant dès que j’aurai tenté le graissage ! Par contre pouvez-vous m’indiquer exactement où se trouve les axes permettant de règler la tension des rideaux, je ne les ai pas trouvé. J’ai bien trouvé deux vis de réglages près des fils d’alimentation du posemètre mais je pense qu’elles servent à calibrer ce dernier (genre potentiomètre), elles semblaient entraîner deux hélioïdes se dirigeant vers l’intérieur.
    Merci pour vos réponses à tous !

    • Pourquoi le 1/15e, j’avoue que je ne sais pas !
      Les vis de réglage de la tension des ressorts des rideaux sont visibles sur la photo en bas à droite sur la page concernée de mon site : ce sont les deux vis revêtues d’une touche de peinture rouge (astuce classique de blocage : peinture ou vernis à ongle).
      Elles se situent entre l’écrou de pied et l’axe de la cartouche (ou le connecteur du circuit électronique pour le ES).
      Attention, il y a une vis de blocage et une vis de tension

      Voir en ligne : L’image sur mon site

  • Hello,
    Sur mon ES le miroir etait bloqué, j’ai fait comme vous le mentionnez, et ça marche. J’étais un peu sceptique surtout qu’il était ainsi depuis deux ans environ et que je le croyais foutu
    Merci de vos conseils
    Eric, pentaxiste depuis longtemps et belge de temps en temps à moins que ce soit l’inverse

  • Je voudrais savoir ce que je peut mettre comme pile sur un Spotmatic SP2 pour remplacer la pile d’origine qui hélas n’existe plus.
    Merci d’avance.

    • Les piles pour les Spotmatic
      Les anciens modèles de boîtiers sont prévus pour utiliser des piles au mercure (1,35V), maintenant interdites à la vente en raison des risques de pollution. Il existe plusieurs solutions mais non satisfaisantes
      - piles zinc air : chères et durée de vie limitée
      - adaptateur munis d’une diode abaissant la tension de 1,5 à 1,35V : cher et difficile à trouver.
      En réalité, les Pentax Spotmatic peuvent utiliser des piles 1.5V à l’exception des Electro Spotmatic, ES et ESII :
      - les Spotmatic (original), Spotmatic II, Spotmatic IIa, SP500, SP1000 utilisent un circuit en pont où le galvanomètre mesure la différence entre les deux bras du pont. Les deux bras du pont sont affectés également par une variation de tension.
      - le Spotmatic F utilise un galvanomètre à double bobine où chaque bobine est affectée également par une variation de tension.
      - les Electro Spotmatic et ES utilisent une pile PX28 de 6 volts (on peut empiler quatre piles de 1,5 volts en dépannage)
      - le ESII utilise d ??origine quatre piles de 1,5 volts, S76, A76 ou équivalent.
      On choisira une pile pour montre (Varta V394 ou équivalent) plus petite que la pile d’origine (souvent la PX625), :
      - le diamètre inférieur sera compensé par un anneau isolant : joint torique, fil électrique isolé coupé à la bonne taille et coincé dans le logement de la pile.
      - l’épaisseur inférieure sera compensée en étirant la connexion élastique dans le logement de la pile.
      - attention à la polarité de la pile.
      - certains préconisent un recalage de la cellule, ce qui semble inutile.

      Voir en ligne : Extrait de la page Spotmatic sur mon site

  • Excellent conseil, le miroir a repris sa position avec une "homéopathique" goutte de silicone lubrifiant à l’endroit préconisé.
    Merci du conseil, qui pour ma part, est un succès total.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message
Mots-clés : Matériel

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.